- Publicité -
M comme Mutuelle
AccueilSanté au quotidienVie quotidienneHarcèlement scolaire : libérer la parole pour une scolarité épanouie

Harcèlement scolaire : libérer la parole pour une scolarité épanouie

Depuis la promulgation officielle de la loi du 3 mars 2022, le harcèlement scolaire est reconnu comme délit pénal. Plus de 40 % des élèves, de la primaire au lycée, affirment avoir subi du harcèlement. Mais qu’est-ce que le harcèlement scolaire ? Quelles sont ses caractéristiques ? Que faire en cas de harcèlement scolaire, et comment agir en prévention ? Autant de questions auxquelles nos conseillers Prevention.fr apportent les réponses nécessaires.

Qu’est-ce que le harcèlement scolaire ?

À l’école, de la maternelle au lycée, le harcèlement touche plus de 40 % des élèves de tous âges. En quoi consiste-t-il ?

Définition du harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire est le fait qu’un élève, ou le plus souvent un groupe d’élèves, attaque de façon systématique, par la parole ou par le geste, l’un·e de ses camarades. Cela commence « pour rire », puis l’intention de nuire s’installe. D’abord, ce sont des moqueries, puis suivent les humiliations et les brimades.

La victime est isolée et, par l’effet de répétition, elle devient anxieuse. Les résultats scolaires chutent et la dépression peut s’installer.

C’est un phénomène qui touche de nombreux jeunes : selon l’étude IFOP de mars 2021, 41 % affirment avoir subi au moins un acte violent répété à l’école, entre la primaire et le lycée. 80 % des victimes ont subi ces brimades durant plus de trois mois. 76 % d’entre elles ont été harcelées par un groupe de plusieurs élèves.

Dynamique du harcèlement scolaire

En effet, par rapport à d’autres types de harcèlement, le harcèlement scolaire répond à une « dynamique » de phénomène de groupe. L’harceleur ne peut agir que s’il a un public. Il a besoin du regard des autres pour faire sa démonstration.

Le harcèlement scolaire est difficilement détectable par les adultes : il se déroule quand ils ne sont pas là, notamment dans les espaces scolaires autres que les salles de classe. L’association Marion la main tendue propose un diagnostic des 6 C, pour cour, classe, cantine, couloirs, chemins et commodités (toilettes et vestiaires). L’association fait l’état des lieux des zones à risques dans un établissement et propose des préconisations.

Caractéristiques du harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire se définit selon les caractéristiques suivantes :

  • La volonté de nuire : ce qui au départ était un jeu devient assez rapidement une agression délibérée de la part de l’harceleur ;
  • La répétition : les agressions sont répétées et s’installent dans la durée (entre 3 mois et 1 an, selon l’étude de l’IFOP) ;
  • Le rapport de domination : l’harceleur choisit sa victime en sachant qu’il pourra lui imposer son pouvoir. La différence entre le groupe et un élève isolé devient le prétexte du harcèlement. De ce fait, n’importe qui peut être harcelé, à partir du moment où il ne se fond pas dans la masse ;
  • Le silence : il est difficile pour la victime de parler, tant elle subit de pressions. Les membres du groupe qui harcèlent ne parlent pas, soit par crainte d’être rejetés du groupe, soit par inconscience.

Comment faire face au harcèlement scolaire ?

Pour désamorcer le harcèlement en milieu scolaire, une seule solution : la parole, contre la loi du silence et le déni. Et il faut agir que l’enfant soit l’harceleur, soit harcelé ou témoin de harcèlement.

Votre enfant est victime de harcèlement

Le harcèlement scolaire est une violence répétée. La victime subit alors un stress chronique, qui menace sa construction personnelle, son ego. Les signes avant-coureurs sont :

  • La baisse des résultats scolaires ;
  • La phobie scolaire ;
  • La perte d’intérêt pour des activités que l’enfant apprécie ;
  • La baisse ou la perte d’estime de soi ;
  • L’absentéisme.

Si vous pensez que votre enfant est victime de harcèlement, vous devez d’abord en parler avec lui. Rassurez-le et essayez d’avoir des précisions sur la situation ; incitez-le à se confier. Puis, vous devez en parler à la direction de son établissement scolaire.

L’Éducation Nationale a mis en place des référents « harcèlement » sur tout le territoire. Ils vous accompagnent pour résoudre la situation dans laquelle votre enfant se trouve. Chaque académie a un numéro de téléphone dédié

Votre enfant est harceleur

Si votre enfant se moque, de façon répétée, de l’un de ses camarades, ou lui fait subir des brimades régulières, vous pouvez agir.

D’abord, parlez-lui. Tentez de comprendre d’où vient son envie de violence. Amenez-le à parler de ses propres ressentis face à ce qu’il fait subir à sa victime. Demandez-lui de se mettre à la place de sa victime.

Parfois, le problème ne peut être résolu par le seul dialogue dans le cadre familial. Il est alors possible de faire intervenir des tiers de l’établissement scolaire en particulier : un professeur, le CPE, l’assistant d’éducation ou du service social, la direction, l’infirmier, le conseiller d’orientation psychologue,… Ils jouent alors un rôle de médiateur, de soutien psychologique ou d’accompagnement éducatif pour rappeler les règles de l’établissement par exemple. 

Parfois, il faudra peut-être aborder la question des sanctions. Là encore c’est l’établissement scolaire qui pourra mettre en place les mesures nécessaires. L’enfant doit comprendre sa responsabilité et son rôle dans un groupe.

Votre enfant est témoin d’un harcèlement

Si votre enfant a été témoin de harcèlement scolaire, il faut l’aider à en parler :

  • Avec vous : incitez votre enfant à s’exprimer et mettez par écrit de façon précise les faits racontés ;
  • À l’établissement scolaire : direction, équipe éducative, parlez de la situation en ayant le plus de détails possibles ;
  • Aux représentants des parents d’élèves.

Dans tous les cas, des numéros qui sauvent du harcèlement scolaire

Le programme pHARe, pour prévenir le harcèlement scolaire

L’Éducation Nationale a mis en place ce programme de prévention depuis 2021. Objectif : prévenir et intervenir efficacement en cas de harcèlement.

Le programme pHARe est mis en place par l’Éducation Nationale depuis 2021.

Il s’adresse aux écoles, aux collèges et aux lycées. Il vise à mobiliser et à sensibiliser tous les acteurs de l’établissement, élèves et équipe éducative pour prévenir le harcèlement scolaire. Le but du programme est de :

  • Doter tous les établissements d’ambassadeurs et d’ambassadrices « Non au harcèlement », au sein des élèves pour qu’ils se sentent impliqués ;
  • Dresser un état des lieux sur la prévention du harcèlement dans chaque établissement ;
  • Informer les élèves via des modules en ligne et des ateliers ;
  • Intervenir le plus efficacement et le plus tôt possible en cas de harcèlement ;
  • Impliquer les parents dans la démarche de sensibilisation et de prévention ;
  • Collaborer avec des associations partenaires.

Depuis 2020, c’est en novembre qu’a lieu la Journée internationale contre la violence et le harcèlement à l’école. Cette journée sensibilise également au cyberharcèlement. C’est aussi une occasion d’ouvrir le dialogue avec les enfants et adolescents sur ce sujet.

Articles liés

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez régulièrement nos derniers conseils en matière de prévention.

- Publicité -
M comme Mutuelle

Les derniers articles