- Publicité -
M comme Mutuelle

Réguler son transit intestinal

Les troubles digestifs et inconforts intestinaux touchent 1 français sur 2 selon un sondage de l’IFOP. On parle de troubles du transit, du symptôme de l’intestin irritable (SII), de douleurs abdominales … Des habitudes simples peuvent cependant soulager les maux au quotidien et aider à réguler le transit intestinal. Alors, comment favoriser un bon transit ? Existent-ils des solutions naturelles ou bien seulement médicamenteuses ? Révélons les secrets de notre deuxième cerveau, de son mécanisme, des gênes associées et des solutions pour y remédier.

Le transit intestinal : comment ça fonctionne ?

Débutons par un peu de biologie afin de mieux comprendre le transit, son fonctionnement, et pourquoi les séniors sont davantage concernés par les soucis intestinaux.

Quésaco le transit ?

Depuis notre bouche jusqu’à l’évacuation, que se passe-t-il dans le tube digestif ? Quel est le chemin appelé le “transit » ? Les aliments sont d’abord ingérés et broyés dans la bouche, étape essentielle pour que la salive, contenant des enzymes, puisse commencer la digestion. Ainsi, la salive facilite le travail de l’estomac.

Ils passent ensuite par l’œsophage, atterrissent dans l’estomac pour être digérés, puis sont redirigés vers l’intestin grêle et le gros intestin (côlon). Une fois les nutriments absorbés dans ce “bol » alimentaire, les selles sont stockées au niveau du sigmoïde, juste avant le rectum, pour enfin être évacuées par l’anus.

Zoom sur le transit des personnes âgées

Avec les années, les différents organes du transit intestinal s’affaiblissent et les muscles de l’appareil digestif deviennent plus rigides, donc moins efficaces. Le processus de digestion chez les seniors ralentit et peut alors entraîner des troubles comme la constipation. D’autres symptômes tels que la perte de poids, de la fièvre, des douleurs abdominales ou des saignements peuvent également survenir. En raison de l’âge, une surveillance accrue est nécessaire tout comme un suivi médical est conseillé.

Les troubles du transit : symptômes et facteurs déclenchants 

Lorsque le transit intestinal est perturbé, bloqué ou au contraire trop rapide, les inconforts intestinaux surviennent. Entre constipation et diarrhée, explications et facteurs déclenchants.

Transit (trop) rapide, transit (trop) lent : diarrhée et constipation

Deux troubles de la défécation apparaissent lorsque le transit dysfonctionne et engendre des douleurs abdominales ainsi que des gênes intestinales. Ce ne sont en aucun cas des maladies, mais bien des symptômes pouvant être réguliers ou bien occasionnels.

  • La diarrhée (colite) : se caractérise par des selles de consistance liquide ou molle, plus volumineuses et nombreuses qu’à l’habitude. On considère en général qu’un individu a la diarrhée s’il fait plus de trois selles par jour. 
  • La constipation : due à un ralentissement du transit intestinal accompagné d’une déshydratation des selles. On considère en général qu’un individu est constipé s’il fait moins de trois selles par semaine. 

Quels sont les facteurs impactant le transit ?

Plusieurs raisons peuvent perturber le transit intestinal comme : 

  • un changement d’environnement (en voyage par exemple),
  • le stress, lors d’une période charnière,
  • un régime alimentaire inapproprié, 
  • la déshydratation,
  • une surconsommation de café/thé,
  • certains traitements médicamenteux,
  • le manque d’activité physique.

Comment réguler son transit intestinal naturellement ?

Avant de penser aux médicaments pour réguler son transit, voyons les solutions d’automédication naturelles comme les huiles (végétales et essentielles) ainsi que les régimes alimentaires à adopter.

Comment réguler son transit par l’alimentation et les produits naturels ?

La nourriture reste le premier et le plus important des « traitements » avant de penser aux médicaments. En optant pour un régime alimentaire sain (et simple), le transit est naturellement équilibré et le confort intestinal favorisé. 

Les aliments source de fibres, l’eau riche en magnésium ou encore le café stimulent le système gastro-intestinal et aident à aller à la selle. A contrario, les produits transformés ou constipants (pâtes, riz, semoule, pomme de terre…) sont à éviter. Des compléments alimentaires ou encore les probiotiques/prébiotiques (bonnes bactéries) sont également efficaces en cas de constipation ou de diarrhée. Retenez que s’hydrater est primordial (minimum 1,5L d’eau par jour) et ce, quel que soit l’inconfort intestinal.

A noter : Le régime FODMAP privilégie les aliments riches en glucides fermentés qui favorisent la prolifération des bactéries bénéfiques au microbiote digestif et à la flore intestinale.

En plus de ces habitudes alimentaires, voici quelques recettes d’huiles essentielles, de plantes et d’huiles végétales, favorisant le confort intestinal :

  • l’huile essentielle de basilic qui accélère le transit ;
  • une cure de capsules d’origan d’une semaine ;
  • les fibres d’acacia prêtes à l’emploi (cube à mâcher) ;
  • le psyllium blond, une variété de plantain (laxatif naturel).

Réguler son transit au quotidien par des gestes simples et l’activité physique

La pratique d’une activité physique accélère le transit et reste fortement conseillée pour, par exemple, évacuer les gaz. Si nous rentrons dans le domaine de la relaxation, certaines postures de yoga favorisent également le confort intestinal. 

Outre le sport-santé, réguler le transit passe aussi par des routines bien-être comme :

  • prendre son temps aux toilettes et avoir une bonne posture avec les pieds surélevés sur un tabouret ;
  • privilégier les boissons non alcoolisées ;
  • placer une bouillotte sur son ventre au niveau du foie (sur le flanc) ;
  • opter pour des microdiètes ;
  • manger lentement et se détendre après, pendant la digestion ;
  • effectuer des automassages par exemple avec de l’huile de pépin de raisin qui pénètre la peau en profondeur jusqu’aux intestins.

Réguler son transit avec des médicaments, bonne ou mauvaise idée ?

Est-ce que les médicaments sont la bonne solution pour réguler son transit intestinal ? Voici le dernier volet de notre prévention, consacré aux traitements médicamenteux comme les laxatifs et le suivi médical approprié.

Focus sur les laxatifs : bienfaits et dangers

Certains laxatifs s’avèrent efficaces à (très) court terme, mais doivent rester occasionnels. En effet, ces médicaments peuvent créer une dépendance et donc un danger pour le métabolisme. Le corps n’évacue plus aussi facilement les selles sans ce genre de traitement, au naturel, et peut donc créer un déséquilibre du transit. En cas de symptômes persistants et douloureux, l’accompagnement d’un professionnel de santé comme un gastro-entérologue reste préconisé.

Trouver l’équilibre intestinal, entre constipation et diarrhée, n’est pas toujours facile. Il existe pourtant des habitudes simples et pleines de bon sens pour réguler le transit au quotidien et prendre soin de soi. Nos conseillers LaPrevention.fr vous guident et vous conseillent dans les gestes bienfaiteurs pour préserver ainsi qu’améliorer votre santé ! 

Votre devis mutuelle
en 1 minute !

Articles liés

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez régulièrement nos derniers conseils en matière de prévention.

- Publicité -
M comme Mutuelle

Les derniers articles